Le blog de Mélissa Lesage

25 juillet 2012

Une image ne rend pas justice

 

Nous sommes partis de Delhi avec le chauffeur de Tamara en direction vers Leh, la capital du Laddhak- le Nord de l Inde. Nous avons fait 3 jours de voiture dans les montagnes pour s y rendre. Le voyage a ete long et assez difficile puisque ce sont des routes dangereuse, rocailleusDSC00357DSC00411DSC00516DSC00420e, etroites, ou les camions et les voitures  y roulent dans les 2 sens. Nous avons vus 2 camions renverses qui etaient tombes en bas de la montagne. Le chauffeur de tamara a trouve ca dififcile aussi de conduire dans ses conditions, mais nous roulions a 35 km/hres, alors on s est rendu a destination  sans trop de probleme. Le plus difficile pour tous a ete le mal des montagnes. On s est rendu jusqu a 5200 en altitude en voiture, ce qui est tres haut! On sest arrete dans un petit village dans une vallee ou une petite famille pour y passer la nuit. Ils nous ont preprare un dal, un  met tipique de l Inde. Demain matin, nous partons pour notre randnnee en montagne. Apres avoir passe 4 jours a Leh, on est prets pour affronter les montagnes pour 7-8 jours. Nous aurons des chevaux qui porteront nos baggages, alors on peut apporter de la bouffe en masse! On montera a 5400 m d<altitude! Alors je vous laisse quelques images...mais vraiment, c,est 100x plus beau en vrai;)

xxx

Posté par SOCCER à 05:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 juillet 2012

aaaaaaaaaa delhi

Salut les amis et la famille!

 

Ce message sera bref puisque nous sommes très fatigues du decalage. Nous sommes biien arrives en Inde, à New Delhi plus précisément. Tout s'est bien passé, à part qu'on croyait qu'on arrivait à delhi le 19, mais que nous etions en realite le 20! Alors nos "hosts" étaient venus nous chercher la veille et nous attendaient à l'aéroport...Mais bon, on est bien arrives, le mari de notre amie Tamara nous attendait à l'aéroprt et on a été super bien reçu dans leur maison! On a mangé des repas indiens, du riz biryani entre autres et un diner chinois prepare par la domestique. Les gens sont tous très gentils et souriants. On a visite cet après midi le temple où Gandhi a été assassiné et fait quelques emplettes dans les marchés. On peut résumé notre journée par un choc culturel davantage relié à la conduite automobile...très effarant.

 

Nous vous laissons avec quelques photos (Munich et Delhi). On part cette nuit pour le Laddhak, randonnées en montagnes pour 8 jours.

 

A bientotxxx

DSC00038

DSC00154

DSC00074

DSC00046

DSC00162

Posté par SOCCER à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2012

Départ pour l'Inde!

11h42, 17 juillet 2012! Mon amoureux et moi se préparons pour une belle petite aventure en Inde pour un mois! Nous quitterons demain pour Munich, petite escale de 12 hres là-bas...et oui 12hres d'escale..c'est ça quand on paye pas cher pour des billets d'avion! On va tenter sortir de l'aéroport pour visiter quelques heures le centre-ville, mais cela dépendra de l'heure des trains. Par la suite, nous ferons Muncih-New-Delhi où nous arriverons chez une amie Tamara et son chum JP qui y travaille depuis plus d'un an. Nous résiderons à leur domicile une journée et nous partirons vers le Nord (Le Laddhak) pour en randonnée dans les Himalayas indiennes de 8 jours!

Je vous redonne des nouvelles dès notre arrivée à Delhi, afin de vous dire si, comme tout le s gens qui y sont allés, nous aurons un choc culturel dès la sortie de l'avion!!

A très bientôt!

 

Melissaxoxox

 

 

Posté par SOCCER à 23:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2010

Salut du Laos

Salut!!!

Je vous donne des nouvelles du Laos! Apres avoir termine mon contrat de un an au Japon, dit mes au revoir, j ai decide de partir un moisn au Laos et au cambodge avant de revenir au Quebec. Ca a ete difficile de dire au revoir aux japonais...et surtout aux eleves qui ont ete tellement gentikls avec moi! Je vous conterai plus tard comment s est deroule la fin de mon contrat!

Comme je suis au Laos presentement, a Vang Vien, sur le bord de la riviere Mekong, j ai envie de vous raconter un oeu mes 2 premiers jours en sol laotien. C est la premiere fois que je partais en solo en voyage aussi longtemps et j adore... Je suis arrivee a Bangkok avec pratiquement aucun itineraire de planifie. J aI i pris le bus de ville de laeroport de Bangkok jusqua la station de train, j ai achete un billet de nuit jusqua la frontiere de la thailande-laos, jai achete un visa et voila! je suis arrivee a Vientiane, la capitale du laos. je me suis trouve un auberge de jeunesse a 3 $ la nuit (super propre, lit double, eau chaude...!!! wow!) , je me suis loue un velo et jai visite de beaux temples. Par la suite, j ai pris le bus jusqu a Vang Vieng. Ici, il y a beacoup de jeunes voyageurs qui se logent dans des bungalow sur le bors de la riviere. Les paysages sont superbes...Je vous mets quelques photos! L atmosphere est bien aussi. J ai joue au soccer avec des petits laotiens!! Apres demain, je pars pour Luang Prabang, une ville dans le Nord en esperant rencontrer un peu moins de touristes!!

Alors voila! Je vous redonne des nouvelles bientot, si j ai acces a Internet!

Posté par SOCCER à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2010

10 mois...et pleins de voyages

Bonjour tout le monde! Ohisashiburi! Ça fait longtemps que je vous ai donne des nouvelles! En plus, j`ai beaucoup de choses à écrire!! Et j’ai ajouté 9 nouveaux albums !!!

Je suis présentement en train de préparer l`arrivée du nouvel enseignant qui me remplacera dans deux mois….je n`en reviens pas comme le temps passe vite. Il y a exactement un an de cela, je venais tout juste de recevoir une lettre par la poste me disant que j`avais été choisie dans le programme JET! Je me revois en train de lire les documents venant de ma prédécesseur, remplie de questions et d`inquiétudes ! Et la, c`est à mon tour, 10 mois plus tard, de préparer mon successeur au choc culturel qui l`attend…

Ca fait toujours un petit quelque chose de penser que dans 2 mois, je quitterai cet endroit ou j`y ai passé un an.  Apres un an, je commence à me sentir chez moi, un peu comme si je faisais partie de leur famille. Un an dans un pays étranger te donne suffisamment de temps pour te forger des liens d’amitié. Au courant de notre vie, c`est incroyable le nombre de personnes que l’on croise. Et souvent ces gens, même ceux qui y sont que de passage, ont le temps d’influencer le courant de ta vie, en  te présentant leurs idées, leurs philosophies et même leurs façons de voir la vie en général. Ces amis japonais généreux, gentils, curieux et hospitaliers ont certainement laissé une trace quelque part sur mon parcours...

J`aimerais vous parler du voyage que j`ai fait avec mon copain qui est venu me rendre visite. Quel beau voyage on a fait… Vraiment, si vous avez la chance de venir faire un tour au Japon, vous allez voir que vous ne vous tannerez pas. Trop d`endroits historiques à voir…et que dire de la nature, des forêts, des cours d’eau!!   Chaque endroit a son caractère unique, quelque chose d’authentique.  Alors voici un aperçu de nos 4 semaines passées avec nos sacs à dos :

Repas: sushis, onigiris, lunch box du 7-Eleven, udon, sobas, etc !

Accommodation: Auberges de jeunesse, tatamis et futons, camping dans la forêt et sur la plage.

Transports: Vélos, train locaux, shinkanzen et marche marche et marche encore!

Tokyo: capital du Japon : 3 jours

Tokyo est la ville ou on a débute notre voyage. 3 jours dans la métropole nous a donné une idée de ce qu`était Tokyo. On n’a pas été surpris. Ca bouge, c`est gros, il y a du monde…partout! Dans les trains, les rues, les parcs! Les buildings sont illuminés, on y voit toute sorte de gens, des jeunes costumes comme si c`était l`Halloween, se promenant dans les rues parmi les milliers de business man en habit qui passent leur temps à travailler et qui entrent aux petites heures du matin. À Tokyo, on a fait un petit tour au parc UENO pour faire un piquenique sous les milliers de sakuras (cerisiers-cherry blossoms), on a visité quelques temples le quartier d`Asakusa (vielle ville), très rustique et joli.

Kyoto: Ancienne capital, le Japon traditionnel : 5 jours

Après 3 jours a Tokyo, on avait hâte de se diriger à Kyoto. Dès qu`on y a mis les pieds, on a tout de suite apprécié cette ville, qui est beaucoup plus attirante que Tokyo. Kyoto est une ville unique au Japon. Je ne crois pas qu`il y ait une ville comme Kyoto ailleurs dans le monde. Ça vaut vraiment la peine d`y mettre les pieds au moins une fois. Même que je mettrais Kyoto comme UNE VILLE à voir avant de mourir J A Kyoto, tu te promènes et tu vois des tonnes de temples bouddhistes et shintoïstes cachés dans les montagnes! Il y en a partout…c`est vraiment beau et zen. Kyoto a eu la chance de préserver la plupart de ses monuments et temples, car les américains avaient pris la décision, lors de la 2eme guerre mondiale, d`épargner Kyoto et protéger son patrimoine. À vélos, on a découvert ses richesses et son architecture. On a même été chanceux de voir des Geishas marcher dans les rues de Gion et Pontocho…le vrai Japon traditionnel quoi!

Mont Koya: 2 jours

Le  mont Koya est une montagne située dans la préfecture de Wakayama et où on y retrouve des centaines de temples bouddhistes. C`est là que nous avons eu la chance de relaxer et de vraiment ressentir le côté zen du Japon. On a dormi dans un temple bouddhiste une nuit. Des jeunes moines hospitaliers se sont gentilment occupés de nous. Ils nous ont cuisine des festins végétariens…humm…je dis festin, mais au fait, c`était assez bizarre comme cuisine! Des textures et couleurs que nous n'avions jamais expérimenté avant..!  Passer la nuit dans un temple bouddhiste en étant pratiquement les seuls touristes, assister à la prière du matin et entendre chanter les moines à 6 heures du matin, c’est vraiment une expérience unique. Le Mont Koya préserve aussi cimetière impressionnant où 200 000 tombes de samurai y reposent. L’endroit est sombre…tu marches dans cet immense cimetière et tu y vois des milliers de pierres tombales parmi les arbres géants et les petites statues de buddhas. Tu as comme l`impression que ce n`est pas réel. Tu t`attends presque a ce qu`un samouraï avec son armure surgisse !

Hiroshima: 2 jours et demi

Hiroshima est une ville que je tenais à visiter avant de quitter, cette ville qui a été réduite en cendre par la  fameuse invention d’Einstein…la bombe atomique. En prenant le tramway en direction du musée de la paix, il y avait deux jeunes adolescentes avec un handicap assises à côté de moi. Je me suis tout de suite demandé si ce n’était pas causé par les effets de la bombe… car même 60 ans plus tard, des enfants naissent avec des déformations ou des handicaps suite aux radiations. C`est vraiment triste. En voyant les personnes âgées à Hiroshima, je me disais qu’ils avaient sûrement été affectés par la bombe. Hiroshima est maintenant reconstruit à neuf. C’est maintenant une belle ville moderne. Plus rien ne parait, sauf l`endroit où le 6 août 1945, la bombe fut lancée: les ruines du dôme y sont encore présentes. En revenant du musée de la bombe atomique, on était un peu déprimés de voir toutes ces photos aussi de réaliser les dégâts physiques et psychologiques que la bombe atomique a laissés sur ce peuple à court et à long terme…

Kadogawa et Mont Kuju : 12 jours

En revenant d`Hiroshima,  on a passé 2 semaines à Kadogawa. C`est a Kadogawa que j’ai pu faire découvrir à mon copain le côté rural du Japon. Il a eu l’occasion de rencontrer mes élèves et d’enseigner et a même fait une présentation sur le football. Vous auriez dû voir le visage des touts petits!!! Les jeunes sont drôles, car ils veulent toujours toucher les étrangers…disons que P-L s’est fait toucher les muscles un peu partout ! Un samedi matin très tôt, on est allé faire une de mes activités préférée : la pêche au filet en haute-mer avec mes amis japonais. Finalement, on a fait une randonnée pour aller voir un volcan actif au Mont Kuju près de chez moi avec ma famille japonaise.

Okinawa: une île qu`on ne peut juste pas oublier : 7 jours

Je ne pouvais pas laisser partir P-L sans lui faire découvrir la petite île de Tonaki de 400 habitants, où mon ami canadien enseigne. Tonaki est un de mes endroits préférés au Japon. Une petite ile, où la technologie n’existe pas, où tu ne peux même pas y trouver de dépanneur, d’épicerie, d’hôtel, peu de voitures…c’est le paradis. Camper sur le sable blanc, apprécier l`hospitalité des habitants de l`ile, jouer avec les 40 enfants de l`ile, c`est vraiment une chance. C est la que tu réalises que dans chaque endroit dans le monde, les gens ont un mode de vie distinct. A Tonaki, on se sent vraiment loin de chez soi. Sur cette petite ile peu peuplée,  tu ne peux faire autrement que de recharger ta batterie et de réfléchir sur ton propre mode de vie. Car les gens de Tonaki vivent en toute simplicité, loin de la consommation et du stress! Et ils ont l`air heureux et en santé, même avec le peu qu`ils ont. J`adore visiter des endroits éloignés quand je voyage car ca me fait toujours revoir mes priorités. La même question me revient toujours : qui sont les chanceux, nous qui avons tout…trop? Ou ces petites populations qui vivent à l`écart de tout et qui n`ont pratiquement rien…?

Yakushima: une forêt magique : 5 jours

Notre dernière destination a été Yakushima, une autre ile dans la préfecture de Kagoshima. Avec 3 autres profs, on a marché et escaladé des kilomètres dans cette montagne. Physiquement, c’était pénible ! On a marché des dizaines heures en ligne, avec nos sac a dos, notre tente et de la bouffe. Mais, ça valait la peine ! Cette fôrêt est juste… magique! Tu t’y promènes et tu te sens comme dans un livre pour enfant ou un dessin animé. La nature est d’un vert éclatant, tu vois des arbres de 7000 ans, ou même des arbres géants qui poussent sur des gros rocher, les cerfs viennent te visiter à cote de ta tente en pleine jungle subtropicale. Yakushima !!! Aussi un de mes coups de cœur !

Alors voilà ! Assez de blabla ! Pendant que j’écris ce message, ma meilleure amie est en train d’accoucher de la petite Naima à Trois-Rivières!!! Félicitations chers parents !

À la semaine prochaine chers lecteurs !

xxx

Posté par SOCCER à 05:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 mars 2010

Ça y est! C'est définitivement le printemps!

Bonjour!!!

Ça fait trop longtemps que j`ai donné des nouvelles! Je suis toujours très occupée par plusieurs activités…en passant par la cuisine de tofu à la calligraphie japonaise! Des activités que je n`aurais sans doute prises part au Québec.

Dimanche dernier, j`ai couru mon premier demi-marathon (21 km) à Hyottoko, Hyuga. Je n`ai jamais pensé faire ça un jour dans ma vie, car je ne voyais pas le point de courir aussi longtemps…sans ballon dans les pieds! Mais honnêtement, ça a été une superbe expérience. Autant toute la partie de l`entraînement avant la compétition, la douleur ressentie pendant et la satisfaction d`avoir complété les 21 km! Je peux vous avouer que ça a été tough. Le trajet est particulièrement difficile, car la plupart du temps, tu cours dans les montagnes et ça monte très apique. L`acide lactique se fait ressentir assez rapidement dans les jambes et c`est souffrant. Avant la course, je ne savais pas trop à quoi m`attendre, même si ça faisait quelques semaines que je m`entrainais déjà en montagnes à Kadogawa. Comme c’était ma première expérience, j`ai commencé à un rythme raisonnable, en suivant les autres. Par la suite, j`ai accéléré, et en descendant les côtes, j’allais à un bon rythme pour prendre de l`avance sur les autres. En montant en altitude….je rochais un peu par contre! Quand j`ai vu la marque du 12 km, j`ai atteint un genre mur…enfin je crois! Mentalement, ca n`allait pas du tout et mes jambes souffraient! Il me restait alors….9 km!! Oh la la….Au 17ème km, j`ai repris mes énergies et en voyant que j’avais réussi à dépasser quelques personnes, mon but était de finir dans les premières…À la fin du trajet, une belle grande côte nous attendait! En la voyant, j’avais le goût de tout abandonner…mais quand ça fait 19 km que tu coures et qu’il t’en reste que 2, même s'ils sont en montant, abandonner ne se fait comme pas! J`ai réussi à terminer 8ème chez les femmes sur p-e quelques centaines au total. Donc pour un 1er demi-marathon, j’étais satisfaite!

J`ai aussi commencé des cours de shodo, calligraphie japonaise. Une de mes étudiantes du primaire m`a invitée à l`accompagner à son cours et comme j`ai toujours de la difficulté à refuser une invitation, bien j`ai décidé d`y aller. Je ne suis pas une artiste, mais c`est quand même intéressant. Et c`est aussi une autre façon d`interagir avec les gens locaux. Le shodo est un passe-temps auquel plusieurs japonais s`adonnent. La calligraphie japonaise est un art traditionnel (qui se pratique depuis 3000 ans) qui consiste à écrire les kanjis (idéogrammes) à l`aide d`un pinceau et de l'encre.shodo01

C`est assez difficile et pendant 1-2 heures de temps, tu t`exerces sur le même kanji afin que ce soit joli. Pour moi qui commence à peine à apprendre le japonais, c`est d`autant plus difficile.  En faisant des recherches, j`ai appris que pour les japonais, cet art est une façon d`atteindre la longévité et la maîtrise du corps et de l`esprit. Les moines bouddhistes l`utilisent comme une forme de méditation. Beaucoup de maisons japonaises sont décorées avec ces calligraphieskakemono.

Le printemps est enfin arrivé au Japon! Hier en allant m`entraîner au parc, j`ai remarqué  les premières fleurs des cerisiers. Les cerisiers (sakura en japonais) au Japon annoncent la venue du printemps. Ils attirent une tonne de touristes chaque année. La période des cerisiers est de février (Sud du Japon, Okinawa) à Mai (Nord du Japon). À Miyazaki, ils commencent à apparaître à la fin mars.   Kyoto est un des plus beaux endroits pour admirer ces fleurs. J`aurai sûrement la chance de les voir lors de leur floraison complète au début avril, puisque j`y serai avec mon amoureux qui viendra me rendre visite en avril!

Alors voilà!

Je vous mets des photos des derniers mois!

Ki o tsukete. 気をつけて. Prenez soin de vous.

Posté par SOCCER à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2010

La grippe!!!

こんばんはBonsoir!J'espère que vous vous gardez bien au chaud au Québec!

La semaine dernière, j`ai du aller voir le médecin suite à une grippe pour m`assurer que ce n`était pas l`influenza. Encore la semaine dernière un élève de 15 ans est décède dans le village voisin suite à la H1N1. Aller voir le médecin a été une autre expérience intéressante! Ca nous a pris quelques temps à essayer de se comprendre, avec des gestes, un peu de japonais de mon côté et très très peu d’anglais de son côté. Bref ce n’est pas évident quand tu es dans un pays étranger avec une langue étrangère d’être malade et de communiquer ses symptômes. Finalement, c’était juste une grippe normale! Ce qui m`a consolé c`est que je n`ai attendu 5 minutes pour voir le médecin. C`est peut-être parce qu`au Japon, les visites chez le médecin sont généralement de très courtes durées...Peu importe la raison, j`étais bien heureuse de ne pas avoir perdu mon temps à attendre a l`urgence comme je l`aurais sans doute fait au Qc!

Le système de santé ici a l`air similaire a celui du Canada. Quel que soit ton revenu, tu es couvert par l`assurance maladie. Le système est financé par les gouvernements national et locaux et par les contributions des employeurs et des particuliers. Les gens peuvent aussi se procurer un régime privé qui donne accès à des services supplémentaires. Une chose que je trouve super intéressante dans le système de santé japonais est l`usage fréquent des médecines douces, comme le kampo. Le kampo (dérivé de la médicine traditionnelle chinoise) englobe tout ce qui est relié à l`étude des herbes ou de l`acupuncture par exemple. Aujourd`hui, environ 150 différents produits naturels sont couverts par le plan d`assurance maladie. Ces produits sont cependant préparés de façon très stricte comme les médicaments (en utilisant des proportions d`herbes fixes) et standardisés par le Ministère de la Sante. Plus de 70% des médecins prescrivent le kampo.

Une autre chose qui est différente du Canada est que la loi japonaise ne nécessite pas le consentement du patient pour un traitement. De plus, les médecins préfèrent ne pas annoncer eux-mêmes une mauvaise nouvelle au patient. Ils annoncent la mauvaise nouvelle aux membres de la famille et ces derniers choisissent d`en faire part ou non à la personne malade.

Après une semaine au repos, j`ai repris les cours. Les jeunes sont toujours aussi gentils et ne cessent de me surprendre avec leurs questions, bien différentes que les questions qu`on a l`habitude de se faire poser par un jeune québécois. Par exemple: “Quelle est ta fleur préférée?” ou bien “ quel est ton groupe sanguin”? Aussi, presque qu`à chaque visite dans les écoles primaires, je passe une bonne quinzaine de minutes à signer des autographes! J Comme les gens ici écrivent leur nom en japonais, les jeunes trouvent ca bien cool d`avoir une signature en alphabet romain sur leur coffre a crayon! Aussi, au Japon, les signatures sont peu fréquentesIci, les gens utilisent une estampe pour signer les papiers ou documents personnels importants. J'en ai une aussi:) Je trouve ça bien cool quand mon superviseur me demande de signer avec mon estampe inkan.

Je vous laisse sur des photos d`un petit voyage a Morotsuka, village de 2000 habitants à 45 minutes de Kadogawa. On a assisté a un spectacle de Kagura (danse traditionnelle) dans le haut d`une montagne, en plein milieu de la nuit. On s`est promené d`une maison à l`autre en se faisant invité chaleureusement par les villageois (les gens des petits villages sont toujours bien heureux d`inviter des étrangers). On a donc bu du saké et mangé du poisson cru avec les monsieurs bien sympathiques et hospitaliers, pendant que les dames préparaient toute cette bouffe et servait l’alcool...

Posté par SOCCER à 04:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2010

Belle fin de semaine: Kimono et découverte de nouveaux endroits de la ville où je vis

Konbawa, bonsoir.

J’espère que tout le monde se porte bien et tient leurs résolutions de l’année 2010 ! De mon côté, jusqu’à date, je m’en tire assez bien !:)

Je vais vous raconter brièvement ma journée d’hier. À Miyazaki city, il y avait un festival des arts. On pouvait y présenter nos œuvres, nos photos de Miyazaki, etc. Pour ma part, comme je n’ai aucun talent artistique, j’ai décidé de m’inscrire à « l’essayage de kimono » à la place. L’expérience a été bien l’fun ! Nous avons pu se promener avec un vrai kimono et les souliers qui font mal aux pieds (zori ou geta) pendant une couple d’heures. On a bien sûr pris beaucoup de photos, car il n’y a pas tellement d’occasions où l’on peut porter des kimonos. Ils sont tellement dispendieux (plusieurs centaines de $ ou +) et de plus, ils sont difficiles à attacher. Ça prend des experts (ou des grands-mères) pour aider les jeunes dames à se vêtir et ça prend une bonne demi-heure. Nous avons aussi appris à bien se tenir avec un kimono, la bonne façon de s’agenouiller, se relever, saluer, prendre le thé, ainsi de suite ! Encore beaucoup d’étiquettes à apprendre! Je me demande comment les femmes font, ou faisaient dans le temps pour porter des kimonos à longueur de journée, car c’est pénible. Non seulement tu as très chaud, mais c’est attaché très serré de façon à ce que les courbes de paraissent pas, puis marcher avec ces souliers…c’est vraiment souffrant !!! De nos jours, les gens portent les kimonos davantage pour des occasions spéciales (la journée des 20 ans : fête traditionnelle destinée aux jeunes qui auront 20 ans dans l’année, les festivals, etc.), tandis qu’avant, ils les portaient régulièrement. L’histoire derrière le kimono est intéressante…Par exemple, le choix d'un kimono est très important car chaque style de kimono est symbolique au statut, à l’âge ou à l’évènement. La façon de le porter représente aussi des messages sociaux pouvant être très précis. Par exemple, le kimono noir est porté par les femmes mariées ou les mères des mariés lors du mariage. KurotomesodeLe kimono avec des longues manches de 100-110 cm est porté par les femmes célibataires-non mariées180px_Hurisode. Le kimono sans motif et d’une seule couleur est porté lors des cérémonies de thé. Voici le kimono porté lors des  grandes cérémonies (ex.: la mariéewasou00)

Nous avons par la suite pris part à une partie de Karuta, ce jeu de carte japonais bien simple : sur chacune des cartes, est inscrite une syllabe (hiragana) japonaise250px_Karuta_waka_and_kana. Le maître du jeu lit un vers de poème et la première personne à prendre la carte qui a la première syllabe du poème, remporte le point. Tu dois donc être attentif, connaître l’alphabet japonais et être rapide d’esprit ! Je me suis quand même bien débrouillée en terminant 2ème :) L'étude a porté fruit:)

Alors voilà ! Je vous ai mis des photos de ma fin de semaine. (Aujourd’hui, j’ai profité d’un dimanche ensoleillé pour aller explorer mon village en vélo. J’ai fait un bon…4 heures de vélo et de marche pour prendre des photos de Kadogawa…Après 6 mois ici, j’ignorais que Kadogawa avait tous ces beaux paysages ! Vraiment, le vélo est le meilleur moyen pour explorer cette belle nature et vraiment admirer ces paysages. J’ai aussi arrêté à un sanctuaire shinto pour aller faire mes souhaits du Nouvel An, en suivant la tradition japonaise : 1- lancer une pièce de monnaie de 5 yen dans la boîte. 2- Sonner la cloche une fois, 3- saluer 2 x, 4- taper dans les mains 2 x en pensant à tes souhaits et 5- saluer 1x.)

(Oups)….Je pense que je me suis trompée dans mes étapes aujourd’hui ! Je vais sûrement devoir y retourner pour que mes vœux soient réalisés !

Posté par SOCCER à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2010

Akemashite omedetou gozaimasu. Kotoshi mo douzo yoroshiku onegaishimasu!

      

Bonne année! Happy New Year! Bom ano novo (en portugais) Prospero año Nuevo (en espagnol), Gott Nytt År (en suédois) et bien sûr en japonais
Akemashite omedetou gozaimasu. Kotoshi mo douzo yoroshiku onegaishimasu

あけましておめでとうございます。今年もどうぞ要路市区お願いします。

Tout d`abord, j`aimerais vous souhaiter une belle année 2010. Une bonne santé -mentale et physique- et beaucoup d`amour dans votre vie, 2 éléments qui sont je pense essentiels pour passer une belle année. Je pense qu`avec cela, le succès, le bonheur et le reste suivra. Et aussi, du courage! Du courage pour aller au bout de vos projets. Certains projets peuvent sembler irréalistes ou inatteignables aux yeux de certains, mais si c`est quelque chose qui vous tient à cœur, je pense qu`avec un peu de courage, ca vaut la peine de tenter sa chance…on ne sait jamais ou cela peut nous mener…
Après environ une dizaine d`heures passes dans l`avion, 1 nuit et demie à dormir dans les aéroports (Toronto et Tokyo) et l`autre demie-nuit passée dans un café Internet (beaucoup moins dispendieux qu`une chambre d`hôtel à 200$ la nuit à l`aéroport de Tokyo) après m`être faite chasser de l`aéroport par les gardiens me disant qu`ils la fermait pour la nuit…, 2 heures de train et 2 heures d`autobus, je suis finalement arrivée à Kadogawa. Tout ce tracas, mais il valait la peine d`être fait puisque mon billet n'était pas très dispendieux et j’ai pu passer 2 belles semaines avec ma famille et mon amoureux. J`ai enfin pu rencontrer ma nièce adorable. Je m`en ennuie déjà.

La routine reprend tranquillement son cours et c`est correct ainsi. Je compléterai la moitié de mon contrat le 25 janvier. Que le temps passe vite…en un clin d`œil, 6 mois ont passé. En 182 jours ou 4230 heures, je peux dire que je comprends un brin de plus la langue nippone, bien qu`il me faudra sans doute des heures et des heures d`étude supplémentaires voire des années pour la maitriser…j`en sais un tout petit peu plus sur leur culture, malgré le fait qu`il me faudrait passer peut-être vivre dans ce pays une vie complète pour bien la comprendre…, j`ai fait des connaissances avec des gens de partout dans le monde, quelques-uns qui demeureront pour moi des amis et j`ai visite des endroits idylliques, historiques et uniques, que peut-être n`aurais-je jamais contemplés si je n`avais pas envoyé ma candidature au programme JET il y a un peu plus d`un an. Jamais je n`aurais cru que j`aurais un jour la chance de connaitre ce coin du monde, qui à mes yeux, est ultra complexe, mais aussi unique et magique. Il me reste donc 6 mois à cette aventure et je compte réellement profiter pleinement de chaque minute de ce deuxième semestre. En revenant chez moi au Québec, je me suis aperçue que bien des choses avaient change. Une chose qui m`a surpris, c`est de constater que le style de vie de beaucoup de mes amis n`était plus le même. La maison, les enfants, la job stable, etc.…C`est à ce moment que j`ai compris qu`il n`arrive pas souvent de moments dans une vie ou on a cette liberté de voyager et aussi cette chance d`avoir un emploi pas trop exigent et bien rémunéré en plus dans un pays étranger. Je sais aussi que dans un avenir proche, je choisirai possiblement un mode de vie semblable à mes camarades, mais avant cela, je tiens à profiter de mes moments de liberté et surtout de ma bonne santé pour découvrir ces merveilleux coins du monde.
Samedi, je suis allée faire de l`escalade a Miyazaki. J`ai pu parler avec d`autres JETS qui sont allés, pendant les vacances des Fêtes, dans un village en Inde afin d’y construire des maisons via un organisme humanitaire. L`Inde est aussi un endroit auquel j`aimerais visiter.

Alors c`est tout pour aujourd`hui!

(Mes pensées sont avec toutes les victimes du séisme en Haïti et tous leurs proches. Soyez généreux!) A la prochaine! Mata ne! またね! 

Posté par SOCCER à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2009

Dernière journée avant les vacances de noel!

Bonsoir!

Comme je n'ai que quelques minutes, mon message sera court cette semaine. Je dois faire mes bagages, car demain je reviens au Quebec pour les vacances de Noel!:)

Aujourd'hui, j'ai eu l'occasion de faire des "mochis": gâteaux de riz ou ces petites  boules de riz blanches de la cuisine japonaise, que je trouve particulièrement délicieuses. Avec les 30 élèves d'une des écoles primaires où j'enseigne, c'est une activité traditionnelle annuelle faite avec les personnes âgées du village. Avec le riz que nous avions récolté en octobre dernier, on a pu faire environ 700 mochis que les gens mangeront pour le Nouvel an.

Les mochis, sont du riz blanc (sorte de riz spécialement pour les mochis) que l'on pétrit à l'aide d'un mortier traditionnel-usu- (fait par les gens de la communauté). Donc, on est 2 ou 3 personnes autour du mortier avec notre marteau en bois et on frappe le riz pendant un bon...10-15 minutes. Le riz devient alors une grosse boulette élastique. Par la suite, on prend cette boulette, et on y fait des petites boules (mochis). Comme la présentation est importante dans l'art culinaire japonais, mochis doivent avoir une belle forme ronde. On peut les manger nature, et souvent , on les prépare avec des fèves rouges sucrées- azukis-.

Alors voici quelques photos de cette merveilleuse journée avec ces jeunes et ces enseignants formidables!

Bonne année à tous et de retour au Japon le 4 janvier! Donc à l'année prochaine pour de nouvelles aventures!

Posté par SOCCER à 09:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]